AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Nettoyage à Sec ♣ Ouvert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar




PROFILMessages : 107
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 24
Localisation : Ici
RPG
Feuille de personnage
Classe: Célibataire
Clubs rejoints : Club d'Art
Age: 19 ans

MessageSujet: Nettoyage à Sec ♣ Ouvert   Dim 29 Juin - 19:58




Nettoyage à Sec


Lundi, 7h45 ”

Il faisait assez beau en ce matin d'Octobre et un rayon de soleil venait chatouiller les murs de la chambre aux murs blancs crème lorsqu'un léger bruit, régulier et strident raisonna dans la chambre. Un réveil bien moins agréable que celui des oiseaux, mais Thalia avait parfois le sommeil lourd. Et il était hors de question d'être en retard pour son premier jour de classe à l'académie. Elle avait tenté la vieille de faire directement son inscription aux clubs avant le bain de foule, mais celles-ci n'ouvrirait que ce soir. Elle allait donc devoir attendre comme tout le monde. Mais pour l'heure, elle commença par se tirer des brumes du sommeils engourdissant encore son esprit et s'étirer, secouant la tête pour se remettre les idées en place. 7h30. Elle était largement dans les temps, le réfectoire ouvrait à 9h pour la plupart des étudiants. Elle voulait être là à l'ouverture histoire de croiser le moins de monde possible. Elle pria pour que les élèves ne soient pas tous de grands lève-tôt. Se frottant nonchalamment les yeux, elle jeta un bref coup d'oeil par la fenêtre. La vue sur le parc était magnifique de ce côté de l'immeuble. Le lit était confortable et tout était niquel. C'était à peu près ce à quoi elle s'était attendu. Rien de bien palpitant. Thalia soupira légèrement, grimaça puisse releva en marmonnant quelque mots dans sa barbe, un peu comme si elle parlait à sa lampe de chevet avant de récupérer quelques affaires et de se diriger vers la salle de bain.

Rien de tel qu'une bonne douche pour bien commencer la journée. C'était même pour être honnête l'un de ses moment préféré. Au moins elle pouvait profiter de la douce chaleur de l'eau, du silence et du calme matinal. Elle avait un peu de marge pour se permettre d'y traîner. Elle ouvrit la porte de la salle de bain. Le sol était fait de parquet clair qui rendait la pièce très lumineuse et agréable, une odeur de jasmin douce y régnait et s'accordait aux teintes printanière de la salle. Rien à redire sur l'entretient, la porcelaine était étincelante. Encore une fois une chose à laquelle on pouvait s'attendre dans un tel établissement, mais elle reconnaissait de pas s'attendre aux standards de luxe de son propre manoir. Agréablement surprise et entreprit donc de se dénuder et de déposer ses vêtements sur le crochet prévu à cet effet puis entreprit de faire chauffer la douche comme indiqué sur le schéma plastifié attaché sur le mur. Le principe était simple bien sur, mais comme certains venaient d'autres pays ou avaient des modèles différents, ils préféraient sans doute pour les imbéciles qu'ils étaient. Pour la plupart.

Avec un demi sourire amusé, elle fit donc pivoter le robinet avant que la fraîcheur ne lui donne la chaire de poule. Mais rien ne se passa. Pas même un bruit de tuyauterie. Thalia fronça les sourcils, perplexe et attendit. Mais rien ne semblait vouloir se produire. Avait t'elle raté quelque chose? Elle avait pourtant vérifié sur le schéma...Juste au cas ou elle tenta de bouger le bouton de l'eau chaude, d'activer et de désactiver le pommeau, tourna l'objet dans tous les sens. Frissonnante, elle enfila un peignoire, encore une fois surprise pas la douceur du textile sur sa peau, bien qu'elle n'y prêta pas une grosse attention, plus préoccupée par l'absence d'eau dans sa douche qui venait perturber son planning. Restant cependant parfaitement calme, elle alla tester le robinet du lavabo mais n'obtenu pas davantage de résultat. C'était donc un problème avec la plomberie. C'était bien sa veine. Cette première journée s'annonçait très bien!

La jeune femme retourna dans sa chambre d'un pas un peu claquant et passa son uniforme avec soin, rapidité et efficacité, s'assurant que pas un pli n'était de travers, coiffant également soigneusement ses cheveux avant de sortir de sa chambre, hésitant une demi seconde. Elle qui voulait éviter les gens...Le hasard semblait jouer contre elle. Elle prit une inspiration et donna trois coup à la porte de sa voisine de droite, attendant que celle-ci ouvre la porte pour hocher respectueusement la tête et déclara d'une voix calme et neutre, légèrement distance, se tenant parfaitement droite.

"Bonjour. Je suis votre voisine de palier. Je n'ai pas d'eau dans ma douche...je voulais juste vérifier si le problème était uniquement lié à ma propre chambre ou bien si c'était pareil chez vous?"


© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




PROFILMessages : 11
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 20
Localisation : Ici et ailleurs...
RPG
Feuille de personnage
Classe: Noble
Clubs rejoints : Club de Lecture
Age: 16 ans

MessageSujet: Re: Nettoyage à Sec ♣ Ouvert   Mar 8 Juil - 13:34

Les rayons du soleil levant commençaient à inonder la chambre d’une douce lumière. Juliette ne bougeait pas. Elle était étendue sur son lit aux draps à peine froissés. Elle fixait intensément le plafond blanc, lisse et net.

Lors de son arrivée la veille, dans l’après-midi, elle était allée directement dans sa chambre et n’en était pas sortie depuis. La demoiselle avait entreprit de personnaliser la pièce en accrochant des photos et des posters ça et là ; ensuite elle avait voulut défaire sa valise mais  s’était arrêtée dès qu’elle eut mit la main sur  ce qu’elle cherchait : son ourson. Cela pouvait paraître enfantin da la part d’une jeune fille de seize ans, mais cet ours en peluche était un peu le fil conducteur de sa vie. La seule chose qui n’avait pas changé, qui ne l’avait pas quitté, et surtout elle pouvait s’attacher autant qu’elle voulait à cette peluche, celle-ci ne mourrait pas. Une fois sa peluche trouvée, Juliette avait enfilé son pyjama et s’était allongée sur son lit, fixant le plafond et laissant ses pensées dériver…

Elle était restée dans cette position jusqu’au matin, elle ne se savait même pas si elle avait dormi. Tout ce dont elle se souvenait c’était la tristesse qui l’avait envahit. Serait-ce toujours ainsi ? Devrait-elle toujours s’éloigner pour que ceux qu’elle aime se porte bien ? Juliette savait que les pouvoirs, les fées, les sorcières et les malédictions n’existaient que dans les contes, que tout cela n’était que coïncidence. Mais au fond d’elle-même, s’attacher à quelqu’un était associé aux sentiments de perte et de douleur. Elle était sûre que, maintenant partie, Keito irait mieux. La jeune fille se sentait seule, si seulement elle pouvait avoir des amis et qui ne leur arrive rien… Oui, c’était out ce qu’elle voulait. Personne ne la connaissait ici, peut-être pourrait-elle devenir quelqu’un d’autre.

Un bruit aigu, court et régulier interrompit ce flot de pensées. Juliette tourna machinalement la tête. Sept heures quarante. Elle appuya sur le bouton qui permettait de stopper cet horrible bruit. Et reprit sa position initiale. Le réfectoire n’ouvrait qu’à neuf heures et les cours commençaient à dix heures, pourquoi avait-elle mit son réveil si tôt ? Sûrement pour finir de ranger ses affaires et avoir le temps de se préparer. Mais, en ce lundi matin, elle n’en avait pas la force. Peut-être pourrait-elle rester au lit toute la journée ? Elle ferait semblant d’être malade et ainsi personne ne la dérangerait. La jeune fille se tourna vers son ours en peluche.

- Je sais, ce n’ai pas une bonne idée. Surtout pour le premier jour de cours.

Juliette se leva et refit son lit, lissant des plis imaginaire lorsqu’un frappa à la porte. Etait-elle en retard finalement ? Un rapide coup d’œil au réveil la rassura. Qui cela pouvait-il bien être ? Il n’était même pas huit heures.

- Une minute ! cria-t-elle tout en se demandant si on pouvait l’entendre de l’autre côté de la porte compte tenu de l’épaisseur des murs.

Elle enfila son uniforme aussi vite que possible et alla ouvrir. Une jeune femme se tenait devant elle. Elle était pâle, avait de magnifique yeux verts et de longs cheveux blonds impeccablement coiffés. Son uniforme était tout aussi impeccablement ajusté. Juliette devait ressembler à une souillon à côté avec sa chemise à moitié rentrée dans jupe et ses cheveux en bataille. La jeune femme hocha la tête et se mit à parler.

- Bonjour. Je suis votre voisine de palier. Je n’ai pas d’eau dans ma douche…je voulais juste vérifier si le problème était uniquement lié à ma propre chambre ou bien si c’était pareil chez vous ?

La jeune femme se tenait droite et s’exprimait clairement. Juliette aurait aimé pouvoir parler ainsi mais tout ce qu’elle fit c’est bégayer et finir sa phrase aussi vite qu’u n train.

- Oh, euh… Je.. je n’ai pas en.. encore utiliser la mienne. Je vais aller vérifier.

Elle allait l’inviter à rentrer mais lorsqu’elle vit ses affaires éparpillées un peu partout dans la pièce elle se ravisa. Elle laissa donc la jeune femme blonde patienter devant sa porte entrouverte. Elle alla dans la salle de bain et ouvrit le robinet du lavabo. Rien. Elle essaya ensuite la douche. Pas d’eau non plus. Ce devait donc être un problème général. Avant d’annoncer ses résultats à sa voisine de palier, Juliette mis correctement son uniforme, se donna  trois coups de brosse à cheveux et se répéta « je peux le faire. Ce n’est pas si compliquer de parler normalement. Je peux le faire. »

- Je n’ai pas d’eau non plus, le problème doit être général. Savez-vous s’il y a quelque chose que l’on puisse faire ?

Juliette avait articulé ses paroles sans bégaiement et a une allure tout à fait convenable. Sa voix rester tremblante mais c’était déjà une réussite pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




PROFILMessages : 107
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 24
Localisation : Ici
RPG
Feuille de personnage
Classe: Célibataire
Clubs rejoints : Club d'Art
Age: 19 ans

MessageSujet: Re: Nettoyage à Sec ♣ Ouvert   Mar 15 Juil - 17:36




Nettoyage à Sec


Thalia patienta tranquillement devant la porte pendant que la jeune femme aux cheveux roux (...ou bien blond?) qui venait de lui ouvrir allait vraisemblablement tester le robinet de sa propre douche. Elle eut le temps de brièvement apercevoir l'intérieur de la chambre et cru comprendre pourquoi elle ne l'avait pas invitée à entrer. Un demi-sourire étira ses lèvres. Elle qui avait peur de faire un pas de travers pour son premier jour...elle était plutôt soulagée de voir que tout le monde ne se mettait pas une telle pression. Certes l'académie serait sans doute exigeante, mais elle se sentait un peu apaisée par le fait que les autres élèves ressemblent à des êtres humains et pas à des robots. Peut-être s'était-elle finalement imaginé pire que la réalité. Sa jeune voisine ne mis pas longtemps avant de revenir confirmer ses craintes...Les douches étaient bel et bien hors d'état. Elle grimaça et jeta un œil à la montre de marque, mais pas vraiment tape à l’œil, accrochée à son poignet droit. 7h50... Elle avait encore largement le temps. Mais pas le moindre idée de comment résoudre son problème. Elle releva les yeux sur la jeune femme.

Elle était plutôt petite...en fait elle avait toujours tendance à trouver les autres filles petites du haut de ses un mètre soixante treize. Elle semblait mal à l'aise. Elle tentait visiblement de le dissimuler maladroitement, mais sa posture respirait la nervosité. Était-elle donc si intimidante? Ou bien était t'elle toujours comme ça? Elle n'était pas vraiment habituée à parler à des gens expressifs. Les membres de sa famille était plus froids que la pierre et Marlène parlait toujours très peu et était difficile à déchiffrer. Alors elle était un peu perturbée par la chaleur qui se dégageait de la jeune rou...femme aux cheveux ...Blond vénitien? Elle n'avait jamais vu une couleur comme ça. Il faudrait qu'elle pense à chercher le nom. Ses yeux aussi étaient étranges. Venait-elle d'Angleterre? Sans doute d'Europe en tout cas. Se raclant poliment la gorge elle acquiesça d'un signe de tête en grimaçant légèrement.

"Pas vraiment pour être franche...Je viens d'arriver à l'académie, je pensais que vous pourriez peut-être m'aider, mais visiblement nous sommes dans le même bain...Sans mauvais jeu de mot. "

Elle esquissa un sourire qui pour son interlocutrice devait sans doute être trop lisse pour être naturel. Il était déjà plutôt rire de la voir plaisanter, ce n'était pas vraiment son genre de le faire sa retenue habituelle. Elle espéra intérieurement qu'elle n'aille pas s'imaginer qu'elle se moquait d'elle. Elle réfléchit ensuite longuement. Si toutes les douches de l'étage étaient hors service, il fallait prévenir les responsables.

"J'imagine que je dois m'adresser à l'accueil? A moins que vous ayez une idée pour régler le problème? Je n'ai aucun souci avec les cours théoriques, mais la plomberie n'est pas vraiment mon domaine. Et je ne crois pas qu'il y ai d'autres salles d'eau dans le bâtiment?"

Elle jeta un coup d’œil à droite, puis à gauche, un peu nerveuse elle aussi, même si extérieurement elle donnait l'impression de parfaitement maîtriser la situation. Elle n'aimait pas vraiment les imprévus. Elle hésita une seconde puis secoua la tête, semblant se rappeler subitement de quelque chose et lui tendit la main avec un air confus.

"Oh je suis navrée, j'en perd mes manières. Je suis Thalia Lawrence. Navrée de vous avoir dérangé si tôt."




© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




PROFILMessages : 11
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 20
Localisation : Ici et ailleurs...
RPG
Feuille de personnage
Classe: Noble
Clubs rejoints : Club de Lecture
Age: 16 ans

MessageSujet: Re: Nettoyage à Sec ♣ Ouvert   Jeu 24 Juil - 15:45

Une fois qu'elle eut informé sa voisine de chambre que les robinets de sa salle de bains ne marchaient pas non plus, Juliette baissa la tête. Elle préférait ne pas regarder directement cette grande jeune femme aux cheveux blonds et soyeux et aux sublime yeux verts bien qu'elle aurait aimé les voir encore, les étudiaient. Jamais elle n'en avait vu de pareil. Ces yeux, d'un vert plutôt froid, lui avait produit une étrange sensation, un sentiment qu'elle n'avait pu décrire, une émotion sans nom. Si Juliette voulait trouver se nom et pouvoir mettre des mots sur ce qu'elle avait ressenti, elle devait lever les yeux. Mais ses yeux ne voulaient pas lâcher ses chaussures noirs vernis, qui faisait partie intégrante de son uniforme. Elles étaient neuves, lisses, brillantes sans une rayure. La contemplation de Juliette fut interrompue par la réponse de sa voisine de palier.

- Pas vraiment pour être franche...Je viens d'arriver à l'académie, je pensais que vous pourriez peut-être m'aider, mais visiblement nous sommes dans le même bain...Sans mauvais jeu de mot.

La jeune Juliette sourit légérement. Finalement, même si le sourire esquissé par le jeune femme paraissait faux, elle n'était peut-être pas si intimidante. L'idée qu'elle puisse devenir amies lui effleura même l'esprit. Puis elle chassa cette pensée. S'attacher aux gens étaient exclus, du moins pour le moment. C'était trop douloureux. Beaucoup trop douloureux.


- J'imagine que je dois m'adresser à l'accueil? A moins que vous ayez une idée pour régler le problème? Je n'ai aucun souci avec les cours théoriques, mais la plomberie n'est pas vraiment mon domaine. Et je ne crois pas qu'il y ai d'autres salles d'eau dans le bâtiment?

L'autre femme paraissait extrêmement calme. Comme si rien ne l'atteignait. En tout cas c'est ce que Juliette ressentait quand elle osait enfin la regarder. Elle se demandait si l'autre jeune femme cachait ses émotions ou si elle était inhumaine. Comment pouvait-elle rester si impassible ?  Juliette était épatée, elle qui rougissait pour un rien...

Soudain la jeune femme lui tendit la main d'un geste vif tout en restant élégant :

- Oh je suis navrée, j'en perd mes manières. Je suis Thalia Lawrence. Navrée de vous avoir dérangé si tôt.

Juliette aussi ne s'était pas présentée. Elle prit la main pâle de sa voisine de chambre -ou plutôt de Thalia.

- Oh euh.. Je ne me suis pas présentée non plus. Juliette Ayami. Ce n'est pas grave, j'allais me lever. Mentit-elle.

Même si sa chambre n'était pas rangé, elle ne voulait pas être prise pour une fille qui se fout de tout. Surtout dès le premier jour.

- Peut-être pourrais-je vous accompagner à l'accueil ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Nettoyage à Sec ♣ Ouvert   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nettoyage à Sec ♣ Ouvert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le PAM et AMURT appuient le nettoyage des écoles aux Gonaïves
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» Le Partenariat est-il ouvert aux invités?
» Chti't question CFK & vehicule ouvert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Academy Deep Dreamers :: Dreamers (Nobles) :: Troisième Étage :: Chambres des Étudiants-
RUMEURS




Visiblement, un petit malin s'est amusé à détruire l'un des tuyaux de canalisation du bâtiment Dreamers. Ce matin, dans la moitié des chambres du troisième étage, les étudiants ont eut la bonne surprise de ne pas trouver d'eau dans leur douche. Celles de la piscine sont également HS. Il va falloir se débrouiller autrement en attendant que la plomberie soit reparée!
______________


Des rumeurs prétendent que Ludwig von Leuchtenberg aurait été nommé Capitaine du nouveau Club d'Escrime.

______________


Un beau Pur-Sang a rejoint l'Écurie de l'Académie, à qui peut-il bien appartenir?

______________


Une magnifique demoiselle à passé les portes de l'Académie! Il se pourrait même qu'elle soit Capitaine du Club de Danse.

______________


Des rumeurs prétedent que le fantôme d'un ancien élève décédé errerait dans l'ancienne Eglise du parc. Mythe réalité? Oserez vous vérifier?


En savoir plus?