AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 [RP Libre] La caresse d'un pinceau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




PROFIL
RPG

MessageSujet: [RP Libre] La caresse d'un pinceau   Ven 13 Juin - 15:35


    Très chère famille,

    Une petite semaine est passée, le premier jour nous avions tous la journée de libre pour pouvoir visiter les différents bâtiments. Évidemment seulement ceux dans lesquels nous étions autorisé d’aller.Croyez le ou non mais je ne me suis pas perdu, en fait il y à beaucoup de panneaux directionnel dans les bâtiments et c’est bien pratique ! D’ailleurs je ne suis pas le seul parmi les nouveaux qui en ont besoin. Je pense que comme moi, vous trouvez que c’est déjà un très bon point. J’espère en tout cas pouvoir m’adapter au rythme des cours, demain nous commençons avec un cours de Littérature et ensuite d’Histoire.Je me demande comment sont les professeurs dans cet école, s’ils sont au courant pour mon… handicape ? Bref, je ferais tout mon possible pour suivre correctement les cours !J’ai visité ma chambre, et je suis plutôt surpris. Je ne m’attendais pas à un tel espace, c’est grand, c’est même…plus grand que ce je m’imaginais. J’ai entendus dire que certains élèves ont des chambres encore plus grandes que la mienne…mais avec quelque chose de plus grand je me serais perdu !Je suis bien content, la décoration est belle, les murs sont dans des tons chocolat et beige. Les meubles sont vieux mais ils ont beaucoup de charme ! J’ai furtivement aperçut les chambres de d’autres élèves et aucunes n’avaient la même décoration. Je ne savais pas que l’on pouvait choisir la tapisserie ! Vous m’avez fait là une agréable surprise.J’ai hâte de pouvoir m’installer totalement, pour le moment j’ai encore des valises pleines.J’ai hâte de commencer les cours. Je vous enverrais une lettre dimanche prochain. Vous me manquer, mais j’ai tellement de chose auxquelles penser que je n’ai pas le mal du pays (enfin de la ville familiale), du moins pas encore.Avec toute mon affection,Abel.P.S : Ho j’ai faillis oublier, je prends grand soin de la broche en argent de mère. Et je prends bien mes médicaments également. Il serait fort dommage de faire une crise de panique maintenant…Je vous aime, prenez soin de vous.


---------

J’avais donc envoyé cette lettre dès le premier jour à Deep Dreamer. Une semaine s’était écoulée et tout cela commençait avec douceur, bien heureusement. Je suppose que même pour les professeurs cela doit être difficile de commencer si tôt après la cérémonie d’ouverture…. Ils devaient être tout de même être plus préparé que moi.

En tout cas l’emploi du temps sembles plutôt facile à suivre, quatre cours dans la journée. Je ne pense pas que j’aurais du mal à m’adapter, mais certains cours sembles plus difficile… économie ? Je pense que je vais devoir solliciter le professeur assez souvent pour être sûr de bien comprendre.
En tout cas je crois que le professeur d’Art m’aime déjà bien et aussi celui de musique vue que je me débrouille pas trop mal. Il va falloir faire attention…je n’ai pas non plus envie d’avoir un traitement de faveur. Bien sur ce ne sont pas les seul cours que j’apprécie, le cours de littérature et le cours de langues étrangères, sont intéressant !


Bref, aujourd’hui nous sommes samedi, comme il fait beau j’ai décidé de sortir. J’avais trouvé des journaux à la bibliothèque et c’est avec joie que j’ai trouvé des photos du Directeur, je ne sais pas pourquoi mais cet homme mystérieux me donnait envie de le peindre. J’ai donc photocopié les documents.
Après ça, j’ai donc trouvé une toile et prit mon nécessaire à dessin et peinture. Je m’étais donc posé près de la grande fontaine au centre du parc.

Après avoir installé mon chevalet je m’assis sur le rebord de la fontaine. Je fis d’abord des croquis au crayon sur du papier, ce n’était pas tant son portrait qui était difficile à dessiner mais plutôt de trouver la mise en scène…
Bien trop couvent je partais dans des mise en scène farfelue et je ne crois pas qu’il apprécierait. Voilà encore que je divague… je m’arrêta en voyant que je l’avais dessiné, assit sur un banc dans un parc à inspiration japonaise mais ce qui clochait étaient les ninjas derrière dans les buissons ou en train de sauter.


- Oui bien sur…..qu’est-ce que je fais ? -

Je m’empressai de cacher ce dessin et recommença depuis le début... Je l’avais donc dessiné, en position assise mais ma main ne voulait plus bouger. Je jetai alors le carnet par terre ainsi que mon crayon et je me pris la tête entre les mains. RAaah…
Je restais un long moment prostré sur moi-même, à réfléchir à la mise en scène. Finalement…c’est bien plus difficile que je ne m’imaginais au départ. Ceux qui pouvaient alors m’observer devaient se demander pourquoi ou qu’est-ce qui me torturais autant...

Au final à force de regarde le dessin de l’homme assit au milieu d’un fond blanc, je me dit que ce ne devait pas être si mal… ?
Je pris mes pinceaux et mes tubes de peinture pour commencer à faire mes mélanges. J’allais faire un fond sans vraiment faire une pièce, ni un endroit…ce serait un lieu sans texture, un lieu non existentiel. Oui ! Voilà ! C’est ça… ce ne sera pas ridicule, mais ce ne sera pas non plus trop simple. J’y suis…

Je fixais alors la toile blanche devant moi, qui se recouvrit bientôt de couleur plus sombres peu à peu.
Mon regard se fit alors celui d’un passionné, plus concentré que jamais…
Revenir en haut Aller en bas

avatar




PROFILMessages : 11
Date d'inscription : 13/06/2014
Localisation : Près de son thermos à café
RPG
Feuille de personnage
Classe: Majordome cafeiné
Clubs rejoints : Club d’échec
Age: 20 ans

MessageSujet: Re: [RP Libre] La caresse d'un pinceau   Lun 16 Juin - 18:41



« La caresse d'un pinceau »



with Abel Sykes & Free


Marchant dans les couloirs du bâtiments des majordomes, Cyriel était perdue dans ses pensées, la tasse en plastique de son thermos à café à la main. Portant ce dernier à ses lèvres, il laissa son esprit vaquer à quelques pensées, son regard parcourant l'endroit qu'il traversait. Non vraiment... Il n'arrivait toujours pas à croire qu'il se trouvait dans une école formant des majordomes pour gosses de riches. Remarque, il aurait mieux du faire attention aux petits caractères du contrat avant d'envoyer son dossier de candidature. Mais bon, ce n'était pas comme si il avait eut le choix... Chez lui, il fallait payer, souvant le prix fort, pour avoir de bonnes études et, par la suite, un boulot décent. Alors exit la solution de facilité avec les études dans son pays natal. Ce qui expliquait en partie son empressement à s'inscrire de ce fait à la Deep Dreamers.  Mais maintenant qu'il y était... Certes, il n'y avait rien à redire quand à ses conditions d'études mais ce qui le faisait un peu baliser, c'était surtout de se retrouver au milieu de toute cette faune richousse qui n'était clairement pas sa tasse de thé. Il sentait qu'il faisait un peu tâche dans le décors et ce, malgré ses beaux vêtements. Il savait se tenir, là n'était pas la question, mais il sentait qu'il y avait un gouffre en lui et tous ces autres êtres.

Continuant à marcher se perdant un peu plus dans ses réflexions, ne se rendant pas même compte qu'il avait quitté le bâtiment des majordomes depuis un moment, il termina sa tasse à café, la conservant tout de même à hauteur de ses lèvres par réflexe. Marchant de son pas transpirant un certain flegme malgré ses doutes et ses appréhension, Cyriel ne vit pas qu'il se rapprochait dangereusement d'un jeune homme à la drôle de couleur capillaire qui semblait être en transe devant une toile, armé de ses pinceaux et de tubes de couleurs. Ne le remarquant pas, il ne se rendit compte de la présence de la chose que lorsque qu'il rentra dans le jeune peintre, ébranlant au passage la toile sombre, se retrouvant les 4 fers en l'air.
Se reprenant presque immédiatement, la brésilien se releva avec souplesse avant de fixer l'inconnu, un brin gêné.  

« Veuillez m'excuser, je suis désolé! Vous ne vous êtes pas fait mal au moins?»

Cyriel ne put s'empêcher de remarquer que le garçon était relativement fin et légèrement plus petit que lui. Lui offrant un sourire doux, quoiqu'un peu désolé par sa bourde, il le tendit gentiment la main pour l'aider à se relever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




PROFILMessages : 107
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 24
Localisation : Ici
RPG
Feuille de personnage
Classe: Célibataire
Clubs rejoints : Club d'Art
Age: 19 ans

MessageSujet: Re: [RP Libre] La caresse d'un pinceau   Ven 20 Juin - 20:58




La caresse d'un Pinceau


Samedi, 14h30 ”

Un bref souffle de vent fit voleter sa chevelure blonde, l'une des mèches rebelle flotta un moment avant de venir brusquement se coller sur la toile, y laissant une longe estafilade blanche sous son coup de pinceau. D'un geste lent, Thalia retira cette dernière de la toile, un mouchoir à la main et en retira la peinture bleue avec un léger soupire agacé. Elle n'arriverai visiblement pas à venir à bout de cette toile. Hier déjà, durant la séance du club d'art, elle avait du recommencer une douzaine de fois son dessin avant d'en être satisfaite et il était à ce moment déjà trop tard pour commencer à peindre. C'est pour cette raison qu'elle avait décidé de poursuivre son travail le lendemain, après les cours. Mais pas moyen de trouver l'inspiration. Elle avait vaguement espérer que l'ai frais du parc l'aiderai...en vain.

Elle retroussa sa lèvre dans un légère moue agacée, puis posa soigneusement sa toile à côté d'elle pour la laisser sécher. Inutile d'insister, elle continuerai plus tard. Assise, droite dans un maintient toujours aussi stricte que d'ordinaire, elle observa le parc en savourant simplement son silence et la caresse du vent. C'était sans aucun doute l'endroit de l'école qu'elle préférait. Sans doute parce qu'elle n'avait jamais trop apprécié d'être au contact des autres. Sans doute aussi parce que le parc était magnifique et parfaitement entrenu et sans doute aussi parce que l'air frais était plus agréable que le plus grand des manoirs. Thalia ferma les yeux une minute et laissa ses pensées vagabonder.

Cela faisait une semaine déjà. Il lui restait sans doute encore pas mal à découvrir mais elle n'était pas pressée. Les cours était plus strictes et le niveau un peu plus élevé que celui auquel elle était habituée, mais elle s'y étais préparée et avait consacré le temps nécessaire à assimiler les cours de la semaine. Elle s'était même surprise à prendre plaisir à rédiger son devoir de littérature. Néanmoins elle était restée à bonne distance des autres élèves jusqu'à présent...certains d'entre eux lui semblaient un peu...étranges. Même si elle était consciente que c'était ce qu'ils devaient penser d'elle. De plus, le principe des majordomes la mettait un peu mal à l'aise. Elle avait bien sûr eut quelques serviteurs chez elle, mais aucun qui ne soit à sa charge ou qui ne se préoccupe vraiment de son existence, ils avaient plutôt étés une partie du décors...en quelque sorte. Ici, c'était des élèves...et elle se voyait mal discuter avec qui que se soit...alors avoir un serviteur qui la suivrait partout...elle en frémit d'angoisse et secoua la tête. De toute manière, il y avait peu de chance que l'un d'entre eux ait une quelconque envie de s'approcher d'elle à moins de dix mètres et avec un peu de chance, les "duos" dont elle avait vaguement entendu parler en début d'année seraient basés sur le volontariat et elle serait à l'abri de ce genre de choses.  

Thalia rouvrit les yeux et tourna lentement la tête pour jeter un regard à sa toile à peine entamée. Elle grimaça, vérifia que la peinture était bien sèche, puis enroula celle-ci dans un tissu, l'attachant d'un geste poli par l'habitude et se redressa, avec son paquet sous le bras après avoir son matériel et l'avoir soigneusement rangé dans sa sacoche. Puis elle se dirigea vers la sortie du parc d'un pas tranquille, décidant qu'il valait mieux retourner travailler ses cours plutôt que de gâcher son temps à attendre l'inspiration. Elle viendrait sans doute bien assez tôt.

Elle s'apprêtait à quitter le parc, lorsqu'un bruit sourd retentit derrière elle. Elle fit volte-face, prise de court et mis quelque instant à déchiffrer la scène. Quelqu'un venait visiblement de tomber à la renverse. Elle le regarda se relever, regarda la toile et l'autre élève qui semblait se tenir derrière, hésitant sur la conduite à tenir. Certes, ils auraient sans doute pu se débrouiller seuls...mais poussée par l'ennui et la curiosité, l'esprit plus ouvert que d'ordinaire et d'assez bonne humeur, elle ne pris pas vraiment le temps de réfléchir et pris le virage à gauche pour rejoindre les deux jeunes hommes, s'arrêta derrière celui au vêtement un peu sales à présent qui venait se saluer le sol, elle resta là quelques secondes avant de demander poliment d'un voix distincte et totalement détachée.

« Excusez moi...J'ai entendu du bruit...Vous allez bien? »

Elle en resta bloquée là. Qu'était-elle censée dire après? Quelque chose de poli sans doute. Elle chercha quelques instant quelque chose à dire jusqu'à ce que la chose devienne évidente...Elle n'avait rien à dire. Qu'est ce qu'elle faisait là déjà? Elle s'apprêtait à faire demi tour sans attendre de réponse lorsque son regard fut attiré par la toile qui piqua sa curiosité. Elle pivota et se décala donc légèrement pour la fixer, penchant légèrement la tête sur le côté. Elle hésita une seconde puis demanda doucement, regardant plus le début de peinture que le peintre.

« Vous faîtes parti du club d'art? »


© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: [RP Libre] La caresse d'un pinceau   Dim 22 Juin - 20:32

(Flemme de mettre un codage...
Désolé pour le petit post *s'incline*)


Le vent s'amusait avec mes cheveux, je ne faisait plus attention à aucuns bruits autour de moi. Seul importait la sensation que j'avais dans les doigts en prenant mon pinceau pour étaler la peinture sur la toile. Je voulais la recouvrir entièrement d'un fond... étrange, je veux que le résultat donne un effet de malaise...j'espère que j'y arriverais...

BAM !

Mon pinceau m'échappa des doigts, ma palette s'écrasa sur la toile et y resta. En moins de temps qu'il ne faut pour dire "ouf", je me retrouvais au sol avec un sentiment de panique.
Non...quelque chose ne me retombe pas dessus quand même ?! J'attendis bien 30 secondes en fermant les yeux les fesses par terre... rien ? Je soupirais de soulagement puis j'acceptais l'aide de la personne qui se trouvais en face de moi. Je le regardais doucement. Ho c'est lui qui m'a fait tomber ?
J'étais un peu sonné et je n'avais donc pas l'esprit à retenir quoi que ce soit de cette personne, il y eut une voix féminine également. Je secoua la tête et me pencha pour reprendre mon pinceau.

- Ca va....- Fis-je lentement. -J'ai connu pire...-

Ho ça oui...mais ce n'est pas important, ça appartient au passé maintenant. Je ne leurs adressa pas un regard avant un long moment. J'observais ma toile...j'étais...je ne sais pas comment définir ce sentiment que me prenait le ventre. Mélange immonde entre déception, frustration et découragement. Le résultat me semblais bon ! Je lâcha un jurons dans un murmure puis arracha d'un coup la palette de couleur. Je la posa sur le rebord de la fontaine avec mon pinceau. Je vais devoir recommencer...
Ou peut être pas.
La jeune lady semblait très intéressé par le résultat. Je n'avais pas osé poser les yeux dessus depuis que j'avais retiré ma palette de couleur. Qu'est-ce qu'elle lui trouve ? Maintenant c'est raté. Je jeta un regard timide vers le jeune homme bronzé...il est immense.
La lady me posa une question et je pencha la tête sur le côté. Un club ? Je secoua la tête lentement. J'avais oublié à propos des clubs...

- Non. Je n'y suis pas. Je préfère peindre là où je veux. Et puis...je préfère la photographie. Mais j'étais inspiré avant de tout rater.-

Je jeta un regard calme mais néanmoins déçus sur ma toile.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: [RP Libre] La caresse d'un pinceau   

Revenir en haut Aller en bas
 

[RP Libre] La caresse d'un pinceau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Academy Deep Dreamers :: Partie Hrp :: Les Archives-
RUMEURS




Visiblement, un petit malin s'est amusé à détruire l'un des tuyaux de canalisation du bâtiment Dreamers. Ce matin, dans la moitié des chambres du troisième étage, les étudiants ont eut la bonne surprise de ne pas trouver d'eau dans leur douche. Celles de la piscine sont également HS. Il va falloir se débrouiller autrement en attendant que la plomberie soit reparée!
______________


Des rumeurs prétendent que Ludwig von Leuchtenberg aurait été nommé Capitaine du nouveau Club d'Escrime.

______________


Un beau Pur-Sang a rejoint l'Écurie de l'Académie, à qui peut-il bien appartenir?

______________


Une magnifique demoiselle à passé les portes de l'Académie! Il se pourrait même qu'elle soit Capitaine du Club de Danse.

______________


Des rumeurs prétedent que le fantôme d'un ancien élève décédé errerait dans l'ancienne Eglise du parc. Mythe réalité? Oserez vous vérifier?


En savoir plus?